Archives for : ancien

Rencontre Femme A Mons, Rencontre Chavez Ahmadinejad

Le demi-frère du président américain a en effet annoncé en début de semaine quel serait son choix aux prochaines élections présidentielles américaines.

Chaque famille a son mouton noir. Mais les deux frères sont loin d’être proches. En juillet 2015, (…) Lire la suite sur lemonde.fr « Panama Papers » : comment la fortune de magnats indiens du Togo finit dans les paradis fiscaux Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr Une ancienne photo représente certes les deux frères côte à côte, en tenue traditionnelle. Je suis plus âgé que [Barack Obama], mais je peux dire que le pouvoir l’a corrompu. » Malick n’a jamais rencontré Barack Malik Obama est l’aîné de Barack, avec qui il partage le même père, mais une mère différente. Il compte voter… Donald Trump. « Il a mon vote » , a promis Malik Obama, cité par l’AFP faire part mariage rencontre sur internet. Je suis vraiment triste que les choses aient tourné ainsi rencontre olx loir cher. Chez les Obama, les linges sales ne se lavent pas en famille. « J’aime encore mon frère, mais je n’en reviens toujours pas que quand il est venu au Kenya, il nous a dit qu’il ne pouvait pas passer trop de temps avec [nous] juste parce qu’il est le président des Etats-Unis, et qu’il doit d’abord finir son mandat avant de pouvoir se rapprocher de nous », abonde ainsi Malik Obama comment faire des rencontres en camping. Le choix du demi-frère du président est motivé par un embrouillamini de raisons à la fois politiques et personnelles. «  Trump est un mec vraiment cool, et je l’aime parce qu’il parle avec son cœur et qu’il a les pieds sur terre (…) Ce gars parle avec le cœur et vous pouvez voir qu’il est très honnête » , a-t-il expliqué.

Malik Obama, qui dispose de la double citoyenneté américaine et kényane, ne se contente pas d’une déclaration d’amour. «  Je me sens républicain aujourd’hui, parce qu’ils s’opposent au mariage de personnes du même sexe  », a-t-il confié au très conservateur New York Post, condamnant également l’intervention américaine en Libye. «  Mon frère et la secrétaire d’Etat [Hillary Clinton] m’ont déçu sur ce sujet , ajoute-t-il. Chez les Obama, c’est Malik qui tient le rôle rencontre diemoz. Ils ne se sont d’ailleurs rencontrés pour la première fois qu’en 1985, lors de la première venue de Barack Obama au Kenya.